Témoignage croisé : MBL

« J’ai toujours recruté des personnes handicapées dans les entreprises que j’ai développé. Ce n’est pas une obligation que je m’impose, mais au contraire une volonté d’avoir une approche qui s’est toujours avérée positive » se réjouit Jean Laffontan. « Je peux témoigner que le fait d’avoir 20% de personnel handicapé contribue à faire tourner l’entreprise de manière intelligente. C’est devenu plus qu’une conviction. Un constat ».

Jean Laffontan - Gérant de MBL :

" La Manufacture des Bois Landais a été créée il y a une quarantaine d'années.

Aujourd'hui, l'entreprise a quatre métiers principaux :

  • Rabotage du bois

  • Traitement inifuge

  • Pose de parquet

  • Prestation de parquet "

Hélène Cazalis - Conseillère Emploi Formation :

" Suite à l'orientation de Pôle emploi, je reçois Mr Moreau Wilfried, souffrant d'une déficience auditive profonde.

Durant l'été 2019, l'établissement MBL nous transmet une offre d'emploi d'ouvrier en scierie, en prévision du départ à la retraite d'un de leurs collaborateurs, Mr Labenne, connu également de nos services et possédant lui-même une déficience auditive.

Nous avons appuyé son entrée en emploi. "

Pauline Reynaud - Conseillère Employeurs & Maintien dans l'emploi :

" Après avoir transmis sa candidature, Mr Moreau a pu effectuer une immersion pour se tester sur les différentes activités. Le bilan du stage a été très positif et il a pu signer un CDI à temps plein chez MBL.

Des aménagements techniques étaient déjà en places pour messieurs Labenne & Pascal, que nous avions aussi accompagnés du fait de leur handicap auditif.

J'ai ensuite mobilisé deux aides :

  • Une première qui s'appelle l'"aide à l'accueil et à l'intégration professionnelle" qui permet à l'employeur, Mr Laffontan, qui permet de recevoir une subvention pour le tutorat mis en place jusqu'au départ de Mr Labenne.

  • Après son départ à la retraite, Mr Moreau - bien qu'autonome - a malgré tout besoin d'un tuteur au quotidien pour sa sécurité. Cela engendre des conséquences financières pour l'établissement. Aussi, j'ai mobilisé la "Reconnaissance de la Lourdeur du Handicap" pour compenser les charges supportées par MBL. Cette mesure sécurisera l'embauche et le maintien dans l'emploi de Mr Moreau, en favorisant son bien-être au travail ainsi que le maintien de la productivité de l'établissement. "

Wilfried Moreau - Ouvrier en scierie :

" Je découvre autre chose, l'entreprise, les postes de chacun. "

Jean Laffontan - Gérant de MBL :

" Je dirais aujourd'hui qu'une entreprise avec des personnes handicapées, ça a des avantages. L'avantage principal est qu'il y a une cohésion bien plus importante au sein du personnel. Je dirais, pour être même clair et honnête, que l'arrivée des personnes handicapées il y a quelques années dans l'entreprise a mis une ambiance plus sereine et plus humaine."

Wilfried Moreau - Ouvrier en scierie :

" C'est le premier travail, ça va. L'échange au travail ça va. Je comprends bien. Il n'y a pas de problème. "


Les partenariats