Nathalie DULAU - Conseillère emploi formation

" Grâce à son investissement remarquable et à la complémentarité des services des pôles accompagnement employeur, Monsieur M. a pu monter en compétences au sein de missions enrichissantes proposées par l'Office de Tourisme de Saint Jean de Luz. "

Je reçois Mr M. en Janvier 2017 suite à sollicitation de Pôle Emploi.

Inscrit comme demandeur d’emploi depuis Septembre 2016. Il est âgé de 29 ans, titulaire d’un BAC Hôtelier validé en 2005, suivi d’une mention complémentaire Barman validée en 2006. Arrivé au terme de son cursus de formation initiale, M. a intégré le monde du travail comme serveur barman : différents contrats, postes et structures en France et à l’étranger (Angleterre, Australie, Nouvelle Zélande). Il travaille ainsi de 2006 à 2015.

Développant des problèmes de santé (maladie invalidante orpheline générant une perte de force musculaire au niveau des jambes rendant de plus en plus difficile la station debout prolongée et la marche), M. est de plus en plus en difficulté dans ses activités. Il signale également une perte de la force au niveau des bras l’impactant au niveau des activités manuelles, de la motricité fine, des gestes de précision. De manière plus générale M. doit rester attentif à ses gestes et postures et éviter les activités physiques. Titulaire du permis B, il peut toujours conduire et n’exprime pas de difficultés majeures à ce niveau pour le moment. Ayant 3 séances de kinésithérapie par semaine, M. doit garder du temps pour les soins. Il sera reconnu travailleur handicapé en Août 2016 et obtiendra l’AAH en Décembre 2016.

Toujours très intéressé par les métiers de l’accueil et du service client, M. souhaitait pouvoir se réorienter dans le secteur du tourisme en ciblant plus spécifiquement les métiers de la réception hôtelière. Dans le but de l’’accompagner sur l’approfondissement et la mise en oeuvre de son projet, nous avons commencé par revenir sur son parcours pour identifier toutes les compétences qu’il avait pu développer et l’aider à valoriser celles mobilisables pour son nouveau projet. Nous avons ainsi pu dégager un certain nombre d’atouts allant dans le sens de son projet : Mr avait une connaissance du secteur de l’hôtellerie restauration, connaissait les métiers du service, avait de l’expérience dans la relation clients, avait un bon niveau en langues étrangères - en Anglais particulièrement.

M. devant approfondir sa connaissance des métiers de la réception hôtelière, nous l’avons accompagné sur la recherche d’une structure qui pourrait l’accueillir dans le cadre d’un stage. Mr réalisera son stage auprès du Château de BRINDOS en Mars 2017 sur une durée d’une semaine. Le stage confirmera totalement l’intérêt de M. pour le travail en réception. Les retours de l’employeur confirmant une très bonne posture ainsi que de bonnes capacités de compréhension et d’adaptation à l’activité valideront également le projet. Malgré ces points positifs, l’employeur alertera M. sur le fait que certaines structures demandant une certaine polyvalence (portage les bagages, service bar, service chambres …), il devrait cibler les structures ne demandant pas cette polyvalence.

Le projet de réorientation de M. étant confirmé, nous avons continué à travailler sur la question de la formation en interrogeant différents dispositifs de formation (formation continue, formation en alternance). Mr intègrera la formation au Titre Pro de Réceptionniste Hôtelier proposé par l’INFA dans la cadre du plan régional de formation en Mars 2017. La formation étant soumise à sélection (tests écrits, entretien oral), nous avons accompagné M. sur la préparation de ces tests. Dans le but de sécuriser son projet au regard de ses contre-indications, nous avons interrogé les besoins éventuels en compensation du handicap : M. étant sur une volonté forte de suivre la formation au même rythme que les autres, nous n’avons pas mis en place d’aménagements particuliers, nous nous sommes juste assuré qu’il pourrait bénéficier d’un hébergement à proximité de l’organisme de formation pour éviter les temps de trajets (qui auraient alourdi le temps de formation). Nous nous sommes également assurés que M. pourrait poursuivre ses séances de kinésithérapie. M. validera son titre pro en Octobre 2017. Souhaitant compléter sa formation, il poursuivra sur une formation sur le logiciel E TOURISME de Janvier à Février 2018.

A l’issue, nous avons accompagné M. sur sa recherche d’emploi. Suite à une mise en relation sur une offre recueillie par notre pôle employeur, il a été recruté en Juin 2018 dans le cadre d’un CDD / PEC de 12 mois : poste d’agent d'accueil touristique avec l’Office du Tourisme de St Jean de Luz, à temps partiel 20H semaine. Arrivé à la moitié de son contrat Mr est satisfait de sa prise de poste, s’est formé aux spécificités du poste, est monté en compétences. Des retours positifs ont été partagés par l’employeur. Nous poursuivons le suivi de M. dans l’emploi (suivi du parcours de formation mis en place dans le cadre du PEC et de sa montée en compétences), ainsi que pour voir les suites qui pourront être données au contrat. Une activité à temps partiel permet de prévenir une certaine fatigabilité et de sécuriser son insertion professionnelle.

Tout au long du parcours, M. a fait preuve d’un réel investissement. Au-delà de cela, je retiens également la complémentarité de nos services : pôle accompagnement et pôle employeur.


Les partenariats